Translators – Traducteurs

Dalpe,-Jean-Marc, web photo-md aug 2012
CV CV
JEAN MARC DALPÉ – TRADUCTEUR 

 

LANGUES : FRANÇAIS, ANGLAIS

 

Auteur dramatique, romancier, poète, scénariste et comédien, Jean Marc Dalpé a étudié le théâtre à l’Université d’Ottawa avant de poursuivre sa formation au Conservatoire d’art dramatique de Québec. Cofondateur du Théâtre de la Vieille 17, il participe à une quinzaine de productions du Théâtre du Nouvel Ontario en tant qu’auteur, coauteur ou comédien. Depuis 1989, il  vit à Montréal.
Auteur de la télésérie Temps Dur (Radio-Canada) en lice pour de nombreux prix Gémeaux en 2004, il présente, l’année suivante, Août – Un repas à la campagne qui rafle le Masque pour le meilleur texte original, une production du Théâtre de la Manufacture, et qui a été repris chez Duceppe en 2014.
Au cours des années, il a traduit plusieurs textes dont Spitting Slag et Ghost Trains de l’auteur canadien Mansel Robinson. Parues chez Prise de Parole sous le titre Roc & Rail, elles ont toutes deux été nominées pour le Prix du Gouverneur général dans la catégorie traduction. Nommons aussi celles de Buried Child de Sam Sheppard, Blasted de Sarah Kane, Dry Lips oughta move to Kapuskasing de Cree Tomson Highway, et Hamlet de Shakespeare. En 2012, son adaptation de L’Opéra de 4 sous de Bertolt Brecht est mise en scène par Brigitte Haentjens et présentée à Montréal ainsi qu’au Centre National des Arts à Ottawa, et son adaptation du dernier chapitre du roman Ulysses de James Joyce (le monologue intérieur de Molly Bloom) a été jouée à l’Espace Go et au CNA  en 2014, et sera en tournée l’année prochaine.
Également en 2014 sa traduction de The Dark Things d’Ursula Rani Sarma a été jouée à La Licorne, et il a signé la nouvelle version de Richard III de Shakespeare qui a pris l’affiche au TNM au printemps de 2015.
Récemment, il joue Falstaff dans la production Five Kings – L’histoire de notre chute un texte de Olivier Khemeid. Il prépare en ce moment une nouvelle adaptation d’une œuvre de prose pour la metteur en scène Brigitte Haentjens.
Jean Marc Dalpé est trois fois lauréat du Prix du Gouverneur général; en théâtre pour Le Chien en 1988 et pour son recueil de pièces Il n’y a que l’amour en 1999, et pour son roman Un vent se lève qui éparpille, en 2000. Deux universités lui ont conféré des doctorats honoris causa pour l’ensemble de son œuvre, l’Université Laurentienne et l’Université d’Ottawa.